22 mai 1967 : l'incendie de l'Innovation rue Neuve

La météo du 22 mai 1967 à Bruxelles.

Parmi les nombreuses missions auxquelles répond le service de climatologie de l’IRM, figure la fourniture de données à la justice en lien avec la situation météorologique observée lors de catastrophes, qu'elles soient par exemple ferroviaires, routières, aériennes où qu’il s’agisse d’incendies aux conséquences dramatiques. La neige, le gel, le brouillard, le vent, le verglas, la chaleur, les pluies abondantes ou la foudre, sont autant d’éléments météorologiques qui peuvent intervenir dans le déroulement d’une catastrophe, la provoquer parfois, ou en aggraver les conséquences.


L’IRM a donc fourni à la justice les relevés météorologiques réalisés en région bruxelloise lors de l’après-midi et le début de la soirée du 22 mai 1967, marqué par l’incendie de « l’Innovation ».

 

Batiment Horta. Rue Neuve à Bruxelles. Auteur inconnu, 1901

Nous avons retrouvé dans nos archives un document inédit en lien avec cette catastrophe. Il s’agit d’ une copie de la lettre envoyée par le directeur de l’IRM au Juge d’Instruction de Brabandere.


Il ressort principalement de ce rapport que le ciel était couvert à très nuageux avec de la pluie faible qui est tombée de façon quasi continue jusqu’à 16h30 environ. La vitesse moyenne du vent s’est située entre 12 et 15 km /h avec une pointe à 7,2 mètres par seconde (26 km/h) vers 13h20. Une vitesse du vent qualifiée de modérée.

 

En conclusion, on peut affirmer que la météo ne fut pas spécialement défavorable aux services de secours ce funeste 22 mai 1967 et que dans leur malheur , les bruxellois ont eu la chance de ne pas connaître de vent fort ce jour là, ce qui aurait probablement eu pour effet probable de propager l’incendie de façon encore plus étendue au quartier avoisinant et de compliquer ainsi davantage la tâche des hommes du feu.